tweeter
Rencontre les Centrales Syndicales : Une photo de famille sur l'esplanade de la primature avec le Premier Ministre
Rencontre les Centrales Syndicales : Une photo de famille sur l'esplanade de la primature avec le Premier Ministr
La Politique du Genre, une Réalité à la CSH
Fête du Travail: Voici le texte intégral lu par le SG SORO MAMADOU
Fête du Travail: L'attention de l'auditoire, à la lecture du cahier de revendications
103me C.I.T: SORO Mamadou change avec le DG, Guy RYDER



La 103e Conférence internationale du Travail (CIT) a réuni le monde du travail, du 28 mai au 12 juin 2014 à Genève, en Suisse.  Durant un peu plus  de deux semaines, plus de 4700 délégués gouvernementaux, employeurs et travailleurs ont  délibéré sur les principaux problèmes du monde du travail, notamment le travail forcé, les migrations, l’informalité, l’investissement dans la qualité de l’emploi.



L’un des faits majeurs de cette 103ème session de l’OIT, aura été l’adoption à une majorité écrasante du Protocole à la convention n° 29 sur le travail forcé.  Et le Directeur Général de l’OIT, Monsieur Guy Ryder, n’a pas manqué de le souligner, dans son allocution de clôture : «C’est le fruit de notre détermination collective à mettre fin à cette abomination, qui continue d’accabler notre monde du travail, et à rendre leur liberté aux 21 millions de personnes qui en sont victimes».


Sur les difficultés pour passer du travail informel, au travail formel,  les délégués à la Conférence se sont accordés encore un an de réflexion. Se donnant  ainsi Rendez-vous, pour des recommandations, lors de la 104ème session, l’année prochaine.

Tout naturellement, les questions liées à la croissance et à l’emploi ont été abordées par les délégués et la Conférence est parvenu un  consensus que le Directeur Général a qualifié de  «cadre qui permettra à l’OIT d’apporter sa contribution pour surmonter ce fléau majeur de notre époque — la crise du chômage de masse».


La Centrale Humanisme, pour la troisième foi, a pris part à cette 103ème session de l’OIT, avec une délégation de quatre personnes conduite par le Secrétaire  Général, SORO Mamadou.




Malgré le programme chargé, le SG SORO a pu obtenir un rendez-vous avec le Directeur Général, Monsieur Guy Rider, pour un entretien qu’il a qualifié de très fructueux. A l’instar de l’ensemble de la délégation ivoirienne, SORO Mamadou a plaidé auprès du DG de l’OIT, pour le retour du Bureau Afrique du BIT, en Côte d’Ivoire. Toute chose qui ne devrait plus posé de problème, selon les responsables de l’OIT, étant donné, le climat de paix qui règne désormais sur la Côte d’Ivoire.


Au total, la 103ème session de l’O.I.T a tenu toutes ses promesses, tant les échanges entre délégués gouvernementaux, employeurs et travailleurs ont été animés et fructueux.

A lire également



Partenaires
Newsletter